menu etendu-reduit
     
mentions légales
 
 
 
LES AMIS DU MUSEE
JOSHUA

Joshua

Le Joshua est un ketch en acier de Bernard Moitessier construit en 1962 au chantier Meta1, sur l'ancien site localisé à Chauffailles (Saône-et-Loire)2, avec lequel il participe au Golden Globe Challenge.

Vous souhaitez naviguer sur Joshua ?

LETTRE DE JOSHUA

http://www.aammlr.com/NaviguersurJoshua.html

Les plans de Joshua

La revue "Bateau modèle", référence reconnue dans le domaine du modélisme naval, nous gratifie, dans son numéro 76 d'août-septembre (sortie en kiosques le 27 juillet 2007), d'un article copieux sur Joshua, le ketch de Bernard Moitessier (il s'agit de la 1ere partie, la suite dans le numéro 77). Au programme : de nombreuses photos du bateau grandeur nature prises en navigation et à quai à La Rochelle, mais aussi la construction par l'image et par le texte de la maquette de Joshua au 1/10e, réalisée d'après les plans modélistes de la revue. Plan en 3 planches avec couples dessinés séparément. Rappelons le nom de l'architecte de Joshua : Jean KNOCKER. Plans à commander à la revue au prix de 36 euros, frais d'envoi inclus pour la France métropolitaine. Autres destinations, consulter l'éditeur (J2P Editions, Bateau modèle, BP 20, 38540 Heyrieux. Tel & fax : 04 78 96 31 08. Site : www.bateaumodele.com

Les Mémoires de "GUN" (1)

Propos recueillis par Henry Wakelam - Les Jardiniers de la mémoire maritime
"Je me souviens vaguement que je suis né en Allemagne en 1954, et qu'après un long voyage, je suis arrivé dans un magasin d'armes à Durban, Afrique du Sud.
Un jour, un homme qui s'appelait Bernard (2) me prit, me coinça dans un étau après avoir fait la même chose à d'autres fusils dans le magasin, et m'essaya pour tester ma précision. Je passai le test et, après que l'armurier m'ait équipé du ressort le plus long que je pouvais porter, Bernard m'emporta.
Bernard m'utilisa chez lui, qui était un bateau, pour cracher du plomb sur les cormorans qu'il plumait, vidait et cuisait dans la marmite à pression avec abondance de curry en poudre "Atomic" acheté au marché indien.
Mais Bernard ne semblait pas très content quand les cormorans qu'il visait au haut de son mât s'envolaient simplement en laissant une dégoulinée de merde…
Après un certain temps il sembla m'oublier et il partit en mer avec son "chez lui" flottant jusqu'à Capetown.
Je me souviens vaguement l'avoir entendu parler, tout en mangeant du cormoran, à un homme qui, appris-je, s'appelait Henry (3), de billes métalliques que lui, Bernard, récupérait de roulements à billes qu'il démolissait à son travail.
"Ces billes", dit-il "projetées d'un simple morceau de branche avec des bandes de chambre à air (4)", remplissaient bien mieux son estomac avec du cormoran qu'avec mes morceaux de plomb.
Henry m'acheta de Bernard et me voilà crachant du plomb, mais même Henry trouva que c'était plus facile d'assommer un pingouin sur la cale de halage avec un aviron ou de l'accrocher en essayant de pêcher un maquereau qui était chassé par les pingouins. Ainsi les pingouins allaient dans la marmite à pression.
Je suis resté 50 ans avec Henry, crachant du plomb de temps en temps. Lui aussi m'oublia et mon bois fut cassé sous une pile de bordel dans un énorme bateau (5).
Là je fus trouvé par un jeune Antillais qui me vola pour cracher du plomb sur toutes sortes d'oiseaux, mais il fit une bêtise en soudant une mire de fantaisie au bout de mon baril, me faisant jeter du plomb de façon erratique. Henry me récupéra et coupa l'extrémité endommagée de mon baril.
A nouveau je fus oublié jusqu'à ce que Noah, fils d'Henry et Yannick (6), maintenant en Nouvelle Zélande me retrouve derrière une maison qu'ils y avaient construite.
Noah était petit, alors, pour l'aider à apprendre à lire, Henry écriva 'GUN' sur ma crosse.
Henry était triste que je sois négligé et en train de rouiller, alors, un jour, il demanda à un homme nommé Paul (7) s'il connaissait une maison de retraite pour moi. Celui-ci a trouvé un yacht français, le "Lève-Rames" et ses propriétaires, Gilles et Hélène (8), m'ont amené de Nouvelle Zélande en France avec eux; voilà comment je suis arrivé ici!
Bernard nous a quitté et bientôt ce sera le tour de Henry et Paul, mais je reste ici pour aider à garder vivant les souvenirs.
Signé "GUN", le 28 juin 2007, en Nouvelle Zélande"

(1) "Gun" est une carabine à air comprimé
(2) Bernard Moitessier
(3) Henry Wakelam
(4) Lance-pierre, fronde
(5) Que Henry avait renfloué et tachait de remettre en état.
(6) Epouse de Henry
(7) Paul Farge, ancien équipier de J-Y Le Toumelin sur le Kurun jusqu'à Tahiti
(8) Gilles & Hélène Blaisot



 
   
 
MUSEE MARITIME, Place Bernard Moitessier BP 3053 17 031 La Rochelle CEDEX 01
Tel : 05 46 28 03 00   -   Fax : 05 46 41 07 87

© Intelliance 2007 agence web